• Festen en Drôme et Ardèche

    Retour des trois concerts avec Festen dans la Drôme et en Ardèche les 31 juillet, 1er et 2 août. Le premier soir en plein air au festival Crest Jazz Vocal, un concert particulièrement émouvant pour moi puisque ce fut un retour aux sources. Une région que je connais bien pour y avoir grandi, une ville dans laquelle j’ai pris des cours de piano jazz étant adolescent, un festival dans lequel j’ai passé du temps dans mon enfance et où j’ai pu assister à de nombreux concerts et rencontres (lire l’article). La balance ne fut pas facile entre le soleil brûlant et les bourrasques violentes qui transportaient la poussière, cela me rappela le moment où Diana Krall pesta contre le vent lors de son concert sur cette même scène en 1998. Heureusement des conditions fantastiques furent réunies à l’heure de notre concert : le soleil se coucha, le vent faiblit progressivement, l’air tiédit agréablement, la tour de Crest s’illumina, les Trois Becs et Roche Colombe devinrent des silhouettes sombres et bienveillantes. L’acoustique sur scène était excellente, ce qui n’est pas toujours évident pour les concerts amplifiés en extérieur où le son part dans tous les sens sans rebondir. Nous étions prêts et ce fut une magnifique soirée. Photos © Philippe Périé.

    Festen en concert au festival Crest Jazz VocalFesten en concert au festival Crest Jazz Vocal

    Le deuxième soir se passa dans un contexte complètement différent. Nous avons pris la route et emprunté la sinueuse Côte du Pin entre Saint-Peray et Lamastre pour arriver dans le hameau perché de Coudiol. J’ai été accueilli plusieurs fois dans cet endroit inspirant pour faire des concerts privés avec différentes formations, mais jamais avec Festen. C’est toujours un grand plaisir de jouer dans des cadres intimistes et en acoustique, ici dans un salon ouvert en L vers la terrasse plongeant sur l'Ardèche, avec le piano quart-de-queue faisant l’angle de cette ouverture. Nous jouons un set aménagé qui mélange le répertoire du dernier album Inside Stanley Kubrick avec d’anciens morceaux. 

    Coudiol, Ardèche

    Le troisième et dernier concert se déroula au théâtre du Bisse à Mirmande, un lieu habituel pour moi, mais qui là encore n’avait jamais vu passer le quartet Festen. Tous les ans depuis 2005, le théâtre du Bisse - ainsi que la Grande Maison située juste à côté - me permet d’expérimenter différentes formations et différents répertoires. Solo, duo, trio, quartet ou création avec le Quatuor à Cordes de Mirmande. Comme à Coudiol nous jouons en acoustique et nous adaptons le répertoire à la pièce. Pendant notre installation, nous avons l'idée de tenter une nouvelle disposition en nous plaçant en cercle au milieu de la pièce, l’un en face de l’autre, avec le public tout autour. Nous avions déjà voulu tester ce placement au Studio de l’Ermitage à Paris, une salle qui pourrait bien s’y prêter, sans pouvoir le mettre en pratique. L’expérience ici fut convaincante et nous espérons la renouveler bientôt.

    Festen en concert au théâtre du Bisse à Mirmande

    Souvenir de 2008 lors de notre passage en trio dans ce même théâtre. Dessin de Solène.

    Dessin de Solène au théâtre du Bisse

  • Jazz in Marciac

    De retour du festival Jazz in Marciac où nous jouions les 27 et 28 juillet avec le ReBop, groupe mené par le batteur Raphaël Chevalier Duflot. D’habitude en sextet, nous sommes là programmés exceptionnellement en quartet et nous devons donc adapter le répertoire récemment enregistré et publié sur l’album The Leap. Raphaël Chevalier Duflot à la batterie, Manu Forster à la contrebasse, Pablo Arias au saxophone alto, et moi-même au piano. Nous sommes prévus sur le festival bis, les concerts ont donc lieu deux fois par jour, sur deux jours et sur deux scènes différentes, sur la place du village et au bord du lac. Cette formule n’a pas changé depuis 2008, première fois où je jouais dans ce festival avec le quartet Back mené par Benoit Berthe, si l’on ne compte pas les deux concerts dans la salle de l’Astrada avec ce même groupe. Le 27 juillet nous commençons donc le 1er set sur la place de Marciac, la canicule est passée et pour une fois il fait relativement frais sous l’immense tonnelle qui protège la scène et les spectateurs. De bonnes conditions pour jouer. Après 30min de jeu, le groupe a bien pris ses marques et il y a une bonne communion sur scène. En même temps, le ciel s’assombrit et ne présage rien de bon. Une bruine fine se met à tomber et le vent se lève. L’abri de la tonnelle ne suffit pas et les spectateurs sortent les parapluies tandis que le concert continue. Je tourne la tête de part et d’autre pour faire un rapide état des lieux qui s’avère plutôt rassurant. Pourtant, en moins d’une minute la bruine devient pluie diluvienne, le vent forcit et l’eau commence à atteindre la scène et les instruments. Pris dans le déluge, quelques spectateurs courageux gardent leur place en enfilant leurs meilleurs habits de pluie, mais nous devons interrompre le concert et annuler le suivant prévu au lac. La deuxième journée n’est heureusement pas écourtée et nous jouons les deux sets sur la place et au lac.

    Photos © Laurent Sabathé.

    Le ReBop au festival Jazz in Marciac sur la place du village.Le ReBop au festival Jazz in Marciac sur la place du village.

  • Le ReBop à Saint-Raphaël

    La journée du 8 juillet a mal commencé : épuisé par le voyage express en Roumanie la veille, je loupe le TGV de 7h pour Saint-Raphaël, et retrouve finalement un billet quelques heures plus tard. Après 5h de train, j’arrive au festival de jazz de Saint-Raphaël et c’est une joie de retrouver mes camarades du ReBop, sextet formé et mené par Raphaël Chevalier Duflot. D’abord parce que nous aimons jouer ensemble, mais aussi parce que c’est notre premier concert depuis l’enregistrement du nouvel album The Leap. Nous prévoyons donc de jouer l’intégralité du répertoire de l’album, sur un set d’une durée de 1h30. La chaleur et l’humidité sont écrasantes, et faire la balance en plein soleil s’apparente à une séance de sport (même assis sur une banquette). Le piano à queue loué par le festival est brulant, j’ai peur pour la table d’harmonie mais elle tient le coup. Peu avant le concert nous rencontrons quelques amis et apprenons qu’ils jouent en quintet le même soir, à la même heure… au même endroit. Enfin presque. Leur scène est située à 50m de la nôtre : c’est la cacophonie. Les deux concerts étant amplifiés, il faut jouer assez fort pour ne pas entendre ce que font nos voisins. Au moment d’entamer la seule ballade du répertoire, le volume est trop bas pour couvrir l’autre concert. Nous commençons en do mineur et nous entendons au loin un autre morceau en mi mineur ! Nous comprenons alors que nous ne pourrons pas terminer, et décidons de nous faire signe pour improviser une coda anticipée juste après le premier thème. Le reste se déroule sans trop d’encombres. Rendez-vous au festival de Marciac fin juillet.

    Grand roue à Saint-RaphaëlEmmanuel Forster à Saint-RaphaëlHôtel Beau-Séjour à Saint-RaphaëlRaphaël Chevalier Duflot à Saint-RaphaëlLe ReBop à Saint-RaphaëlLe ReBop à Saint-Raphaël

  • Répétition avec Festen avant le concert à Villefavard demain soir.

  • Avec Festen hier soir à La Marbrerie à Montreuil pour le Rixe Club.

    Rixe Club et Festen à La Marbrerie Rixe Club et Festen à La Marbrerie

  • Hier au Festival À Vaulx Jazz avec Festen.

    Dans le train pour Lyon Soundcheck avec Festen Festen au festival À Vaulx Jazz Festen au festival À Vaulx Jazz

  • Rixe Club

    Concert de boxe le vendredi 5 avril à La Marbrerie à Montreuil. 12 combattants et 6 combats d’exhibition pendant lesquels nous jouerons en live avec Festen.

    Rixe Club

  • La Javanaise

    Extrait vidéo d’une improvisation autour de La Javanaise de Serge Gainsbourg, enregistré lors du concert piano solo à La Grande Maison à Mirmande (Drôme) le 16 août dernier.

  • Saveurs Jazz Festival

    Setlist et photos au Saveurs Jazz Festival avec Festen le 7 juillet :

    1. Also Sprach Zarathustra (Strauss)
    2. Music for the Funeral of Queen Mary (Purcell)
    3. Fidelio (Festen)
    4. Fear and Desire (Festen)
    5. Spartacus (Festen)
    6. Mickey Mouse March (Jimmie Dodd)
    7. She Wants to Dance (Festen)
    8. Once Upon A Time In America (Morriconne)
    9. Overlook Hotel (Festen)

    Oliver Degabriele au Saveurs Jazz Festival Damien Fleau au Saveurs Jazz Festival Maxime Fleau au Saveurs Jazz Festival Maxime Fleau et Jean Kapsa au Saveurs Jazz Festival Damien Fleau au Saveurs Jazz Festival

  • Le clip de L'alliance

    Jean Kapsa piano
    Antoine Reininger bass
    Maxime Fleau drums

    Mix by Alban Sautour

    Titre : L’alliance (Jean Kapsa/Mélisse)
    Album : La ligne de Kármán
    Distribution Harmonia Mundi

    Video réalisée par le Collectif Scale
    Produit par Ring Ring Ring
    Filmé à La Marbrerie à Montreuil

    © 2015 Mélisse

    Télécharger la partition du morceau

  • France Musique

    Nous étions aujourd’hui en live sur France Musique dans la Matinale Culturelle, invités par Nicolas Lafitte et Vincent Josse pour présenter notre nouvel album “La Ligne de Kármán”.

    Vous pouvez réécouter l’émission avec interview et trois morceaux en live ci-dessous (début à 1h11’).

  • L'Astrada - Jazz in Marciac

    Extraits du concert donné le 10 août à l’Astrada dans le cadre du festival Jazz in Marciac avec le quartet Back.

  • Festival Villette Sonique

    Le morceau Hammers joué à quatre mains avec Nils Frahm, le 2 juin à la Cité de la Musique (Philharmonie de Paris) dans le cadre du festival Villette Sonique.

    Quelques chroniques du concert : iciici et ici.

    C’est entouré de deux pianos, d’un clavier Rhodes et d’un synthétiseur que Nils Frahm s’est emparé de la grande salle de la Cité de la Musique. Pendant près d’une heure et demie, le pianiste jonglera entre ses claviers pour faire résonner la salle au son de ses pièces, entre classique et ambient, avant d’être rejoint sur scène le temps d’un morceau par le français Jean Kapsa. « J’étais à une Soirée de Poche de la Blogothèque hier quand j’ai entendu quelqu’un jouer du piano » expliquera Nils Frahm, « je me suis tout de suite demandé : qui joue ça ? Il est bien meilleur que moi ! On a discuté un peu et je lui ai proposé de se joindre à moi ce soir ». Sans répéter, les deux pianistes improviseront à quatre mains en b mineur.

    Nils Frahm et Jean Kapsa au Festival Villette Sonique à la Philharmonie de Paris

    © Sarah Bastin

    Goosebump-inducing #improv session between #NilsFrahm and #JeanKapsa last night at Cite de la Musique, Paris. #villettesonique

    Une photo publiée par Red Bull Music Academy (@redbullmusicacademy) le

  • Un soir avec Nils Frahm

  • Shadow Boxing

    Voici Shadow Boxing, le nouveau clip de Festen réalisé par Yoann Garel. Le titre est téléchargeable gratuitement.

  • Aan Het Vrijthof

    Extrait d’un concert au Théâtre Aan Het Vrijthof à Maastricht avec le quartet Back et Rosario Giuliani.

  • É de fazer chorar

    Souvenirs d’un beau concert à Recife (Brésil) - Teatro Barreto Junior - le 22 mars 2012. Avec Alex Corezzi (saxophone soprano), Enoque Souza (batterie) et Lucas Dos Prazeres (percussions).

  • Lou Reed

    Pour clôturer la soirée d’hier avec Carly Bryant et Festen au Studio de l’Ermitage à Paris.

  • Vidéo : Auditorium Parco della Musica

    7 septembre 2012
    Jammin’ Festival, Auditorium Parco della Musica, Roma

    Benoit Berthe “Back” 4tet
    Vainqueurs du European Jazz Contest 2011

    Benoit Berthe - sax alto
    Jean Kapsa - piano
    Zacharie Abraham - contrebasse
    Nicolas Charlier - batterie

    Invité: Rosario Giuliani, sax alto

  • Celebraçao da Francofonia

    Émission sur TV Globo Paraiba le 23 mars 2012, à propos du concert en duo avec Alex Corezzi (saxophone) à l’église de São Francisco (João Pessoa) organisé par l’Alliance Française dans le cadre de la semaine de la francophonie.

  • Brechó Vintage Móvel

    Interlude improvisé en duo avec Lucas Dos Prazeres (percussions) pour la 8ème édition de Brechó Vintage Móvel (Brechó Nouveau Marché) à Recife.

    Brechó Vintage Móvel (Brechó Nouveau Marché) - 8a Edição - Making Of
    Produção: Luíza Rabello e Morgana Corezzi
    Música: Jean Kapsa (piano) e Lucas Dos Prazeres (percussão)
    Modelos: Hilda de Queiroz, Raiane Ayla Guimaraes, Dandara de Morais e Ádila Lima

  • Cirandeiro

    Extrait du concert du 23 Mars 2012 à l’église Sao Francisco de João Pessoa au Brésil.

    Alex Corezzi : saxophone soprano; Jean Kapsa : piano

    Morceau : “Cirandeiro” (Edu Lobo)

  • Hypnose

    Le clip du morceau “Hypnose” (A. Reininger) réalisé par Adrian Smith et Wolfgang Natlacen.

    Jean Kapsa : piano / Antoine Reininger : contrebasse / Maxime Fleau : batterie

    “Hypnose” (Parhélie - Mélisse Music 2011)

Inscription au flux RSS